Josémaria Escriva. Fondateur de l'Opus Dei - Josémaria Escriva de Balaguer, fondateur de l’Opus Dei: biographie, enseignements, l’Opus Dei, l’Église Sainte-Marie-de-la-Paix, où est sa tombe, la canonisation du fondateur de l’Opus Dei. Miracles et prières au fondateur de l’Opus Dei http://www.fr.josemariaescriva.info/ <![CDATA[Une brève biographie]]> Saint Josémaria est né à Barbastro, en Espagne, le 9 janvier 1902. Il a été ordonné prêtre à
Saragosse, le 28 mars 1925. Le 2 octobre1928, par
inspiration divine, il a fondé l'Opus Dei. Il est mort
subitement le 26 juin 1975, à Rome, après avoir
regardé, avec une immense affection, le tableau de la
Sainte Vierge qui présidait son bureau. L'Opus Dei
s'étendait alors aux cinq continents, et comptait plus
de 60 000 membres, de 80 nationalités, au service de
l'Église avec le même esprit de pleine union au pape et
aux évêques que saint Josémaria. Le pape Jean-Paul II
a canonisé le fondateur de l'Opus Dei, à Rome, le 6
octobre 2002. La fête liturgique de saint Josémaria
Escriva est célébrée le 26 juin.

Son corps repose dans l'église prélatice Sainte-
Marie-de-la-Paix
, 75, viale Bruno Buozzi, à Rome.

Pour plus d’information
]]>
<![CDATA[L'Ascension du Seigneur]]> La liturgie nous propose, une fois de plus, le dernier mystère de la vie de Jésus-Christ parmi les hommes : son Ascension au ciel.
Quand le Christ passe , 117

Telécharger l'Homélie "L'Ascension du Seigneur" de Saint Josémaria en pdf

Comment ne nous manquerait-Il pas ?
Il m'a toujours paru logique que la Très Sainte Humanité de Jésus-Christ monte dans la gloire du Père, et cela m'a toujours rempli de joie, mais je pense aussi que cette tristesse, propre au jour de l'Ascension, est une marque de l'amour que nous ressentons pour Jésus Notre Seigneur. Lui qui, étant Dieu parfait, s'est fait homme, homme parfait, chair de notre chair et sang de notre sang, nous quitte pour aller au ciel. Comment ne nous manquerait-Il pas ?
Quand le Chrtist passe , 117

Entreprendre cette tache dans le monde
La fête de l'Ascension du Seigneur nous suggère aussi une autre réalité : ce Christ, qui nous pousse à entreprendre cette tache dans le monde, nous attend au ciel. En d'autres termes, cette vie terrestre, que nous aimons, n'est pas définitive ; car nous n'avons pas ici-bas de cité permanente, mais nous cherchons celle de l'avenir, la cité immuable.

Mais prenons garde de ne pas interpréter la Parole de Dieu en l'enfermant dans l'étroitesse de nos horizons. Le Seigneur ne nous demande pas d'être malheureux lors de notre chemin sur terre, et de n'attendre notre consolation que de l'au-delà. Dieu nous veut heureux ici-bas, mais dans l'attente impatiente de l'accomplissement définitif de cet autre bonheur que Lui seul peut nous donner entièrement.

Sur cette terre, la contemplation des réalités surnaturelles, l'action de la grâce dans nos âmes, l'amour du prochain, fruit savoureux de l'amour de Dieu, supposent déjà une anticipation du ciel, le début de quelque chose qui doit croître de jour en jour. Nous, chrétiens, nous n'admettons pas de double vie, nous maintenons dans notre vie une unité simple et forte, dans laquelle se fondent et se mêlent toutes nos actions.

Le Christ nous attend.
Nous vivons déjà comme des citoyens du ciel, tout en étant pleinementau citoyens de la terre, au milieu des difficultés, des injustices et des incompréhensions, mais aussi avec la joie et dans la sérénité de qui se sait l'enfant bien-aimé de Dieu. Persévérons au service de notre Dieu et nous verrons augmenter en nombre et en sainteté cette armée chrétienne de paix, ce peuple de corédempteurs. Soyons des âmes contemplatives, à tout moment en dialogue constant avec le Seigneur : de la première pensée de la journée à la dernière, dirigeant sans cesse notre cœur vers Jésus-Christ Notre Seigneur, auquel nous parvenons par notre Mère Sainte Marie, et, par Lui, au Père et à l'Esprit Saint.

Accourons à sa Mère
Si, malgré tout, l'Ascension de Jésus au ciel nous laisse dans l'âme un arrière-goût d'amertume et de tristesse, accourons à sa Mère, comme le firent les apôtres : ils retournèrent alors à Jérusalem... et ils priaient d'un seul cœur... avec Marie, Mère de Jésus.
Quand le Christ passe , 126

Pensons maintenant à ces journées qui suivirent l'Ascension, dans l'attente de la Pentecôte. Les disciples remplis de foi par le triomphe du Christ ressuscité et d'un ardent désir de l'Esprit Saint, veulent se sentir unis, et nous les trouvons cum Maria Matre Iesu , avec Marie, la Mère de Jésus (cf. Ac 1, 14). La prière des disciples accompagne celle de Marie, car c'était la prière d'une famille unie.
Quand le Christ passe , 142

Servir, donc ; l'apostolat n'est rien d'autre
Jésus est monté au ciel, disions-nous. Mais le chrétien peut Le fréquenter dans la prière et l'Eucharistie, comme le firent les douze premiers apôtres, s'enflammer de zèle apostolique pour accomplir avec Lui ce service de corédemption qui consiste à semer la paix et la joie. Servir, donc ; l'apostolat n'est rien d'autre. Si nous comptons seulement sur nos propres forces, nous n'arriverons à rien dans le domaine surnaturel ; si nous sommes instruments de Dieu, nous parviendrons à tout : je peux tout en celui qui me rend fort (Ph 4, 13). Dieu, en son infinie bonté, a voulu se servir de ces instruments maladroits. C'est ainsi que l'apôtre n'a pas d'autres fins que de laisser faire le Seigneur, de se montrer entièrement disponible, pour que Dieu réalise son œuvre de salut à travers ses créatures et à travers l'âme qu'il a choisie.
Quand le Christ passe , 120]]>
<![CDATA[La sainteté est-elle pour moi? ]]> Il nous a choisis dès avant la constitution du monde pour que nous soyons saints et immaculés en sa présence, par l’amour. Saint Paul, Lettre aux Éphésiens, 1, 4.

Tout par amour

Tout par amour. Tel est le chemin de la sainteté, du bonheur. Affronte sous cet angle-là tes tâches intellectuelles, les occupations les plus élevées de l’esprit et les choses les plus au ras de terre, celle que nous sommes tous tenus de faire, et tu vivras dans la joie et la paix.
Forge, 725

La sainteté personnelle n’est pas une vue de l’esprit mais une réalité précise, divine et humaine, constamment manifeste en des faits quotidiens d’Amour.
Forge, 440

"Note bien: il y a beaucoup d’hommes et de femmes dans le monde et pas un seul n’est exclu de l’appel du Maître. Il les appelle à une vie chrétienne, une vie de sainteté, une vie de choix, une vie éternelle ».
Forge, 13

J’ai repris aujourd’hui ma prière, plein de confiance et j’ai demandé: Seigneur que nos misères passées et déjà pardonnées ne nous inquiètent plus, ni non plus l’éventualité de misères futures; que nous nous abandonnions dans tes mains miséricordieuses, que nous te présentions nos désirs de sainteté et d’apostolat qui bâtent comme des tisons sous les cendres d’une apparente froideur. Seigneur, je sais que tu nous écoutes. Dis-le lui toi aussi.
Forge, 426

Avec la joie de vivre

La sainteté a la flexibilité des muscles détendus. Qui veut être saint sait se débrouiller de telle sorte que lorsqu’il fait quelque chose qui le mortifie, il se passe, si ce n’est pas offenser Dieu, d’une autre qui lui en coûte tout autant et rend grâces à Dieu pour cette aisance. Si nous agissions autrement, nous risquerions d’être des chrétiens coincés, sans vie, comme une poupée de chiffon.
La sainteté n’a pas la rigidité du carton: elle sait sourire, céder, attendre. Elle est vie surnaturelle.
Forge, 156

Admire la bonté de Dieu notre Père: l’assurance que ton foyer, ta famille, ton pays que tu aimes à la folie, sont matière à sainteté te réjouit profondément, n’est-ce pas?
Forge, 689

Sanctifier son propre travail n’est pas une chimère mais la mission de tout chrétien, la tienne, la mienne.
— C’est ce que découvrit ce fraiseur : “je suis fou de joie à l’idée que moi, avec ma fraise et en chantant, en chantant beaucoup, intérieurement et extérieurement, je peux devenir saint. Que notre Dieu est bon !
Sillon, 517

Mes enfants, bougeons, agissons! Avec courage, avec énergie, et avec la joie de vivre car l’amour bannit la crainte (cf. 1 Jn 4, 18), avec audace, sans timidités, (…). Vous devez fuir autant l’attitude de l’intrépide qui pense que tout est facile parce qu’il croit avoir des énergies à en revendre, que celle du rétréci timide qui ne voit que des difficultés insurmontables parce qu’il pense qu’il n’a pas de forces. N’oubliez donc pas que si on veut, on arrive : Deus non denegat gratiam; Dieu ne refuse pas son aide à qui fait ce qu’il peut.
Carta 6-V-1945, n. 44

Qui importune de plus près, en tire plus de bienfaits.... Aussi, sois près de Dieu : tiens beaucoup à être saint.
Sillon, 648

Quant aux défauts, aux chutes, aux péchés?

La sainteté est au combat, il faut savoir que nous avons des défauts et tâcher héroïquement de les éviter. La sainteté, j’insiste, consiste à les surmonter, mais nous mourrons avec : autrement, t’ai-je déjà dit, nous serions des orgueilleux.
Forge, 312

« Vous m’avez dit qu’après mon passé je peux toujours arriver à être “un autre » saint Augustin. Je n’en doute pas et aujourd’hui plus qu’hier je vais tâcher de le vérifier ». En effet, mais tu dois trancher courageusement, couper court, comme le saint évêque d’Hypone.
Sillon, 838

La sainteté tient précisément à ceci: lutter pour être fidèles toute notre vie durant et accepter joyeusement la Volonté de Dieu, à l’heure de notre mort.
Forge, 990

La sainteté est accessible avec le secours du Saint Esprit qui vient demeurer en notre âme, avec la grâce que nous accordent les sacrements et avec un combat ascétique constant.
Mon fils, ne nous faisons pas d’illusions : toi et moi, je ne me lasserai jamais de le dire, nous devront toujours nous battre, toujours, jusqu’à la fin de nos jours. Nous aimerons ainsi la paix, nous communiquerons cette paix et nous en recevrons la récompense éternelle.
Forge, 429

Il y a dans ta vie deux pièces qui ne s’emboîtent pas : la tête et le sentiment.
À la lumière de la foi, ton intelligence te montre pleinement non seulement le chemin, mais la différence entre les parcours, héroïque ou stupide, que l’on peut y faire. Surtout, elle te place devant la grandeur et la beauté divine des entreprises que la Trinité confie à nos mains.
Le sentiment, en revanche, s’attache à tout ce que tu méprises, et même quand tu le considères comme méprisable. C’est comme si mille bêtises guettaient la moindre occasion. Et aussitôt que, par fatigue physique ou par perte de la vision surnaturelle, ta pauvre volonté s’affaiblit, ces petitesses s’accumulent, s’agitent dans ton imagination jusqu’à former une montagne qui t’opprime et te décourage : les difficultés du travail ; la résistance à obéir ; le manque de moyens ; les feux de Bengale d’une vie facile ; de petites et de grandes tentations répugnantes ; des poussées de sensiblerie ; la fatigue ; le goût amer de la médiocrité spirituelle… Et, parfois aussi, la peur : la peur, parce que tu sais que Dieu veut que tu sois saint et que tu ne l’es pas.
Permets-moi de te parler crûment. Tu n’as que trop de “ raison ” pour regarder en arrière, et il te manque l’audace pour répondre à la grâce qu’II t’accorde parce qu’II t’a appelé pour être un autre Christ, “ ipse Christus ! ” ( le Christ lui-même). Tu as oublié l’avertissement de Notre Seigneur à l’Apôtre : “ ma grâce te suffit ! ” c’est une confirmation que : si tu le veux, tu le peux.
Sillon, 166

Ton degré de sainteté est celui de ta mortification par Amour.
Forge, 1025

Sainteté et travail

Les occupations professionnelles — y compris le travail au foyer, métier de la plus haute importance — sont un témoignage de la dignité de la personne, une occasion de développer notre personnalité, d'être unis aux autres, une source de revenus, un moyen de contribuer au bien de la société où nous vivons, et de progrès pour l’humanité entière...
Pour un chrétien, ces perspectives se prolongent et s'élargissent davantage encore, parce que le travail, assumé par le Christ en tant que réalité rachetée et rédemptrice, devient un moyen et un chemin de sainteté, une tâche sanctifiable et sanctifiante, en ce qu’elle a de bien concret.
Forge, 702

La sainteté ne tient pas à de grandes choses. Elle est un combat pour que ta vie surnaturelle ne s’éteigne pas, pour que tu permettes que l’on y brûle jusqu’à la dernière brindille, en servant Dieu à la dernière place, ou à la première : là où le Seigneur t’appelle.
Forge, 61

Écoute, même humainement parlant, tu gagnes à ne pas trouver tout, tout fait, sans embûches, à y mettre un peu du tien, et même beaucoup. Autrement, comment « deviendrais-tu » saint ?
Sillon, 113

Lorsque je dis qu’il faudrait être un tapis moelleux pour que les autres aient la démarche facile, je ne prétends pas faire une jolie phrase: ce doit être une réalité.
—C’est difficile tout comme la sainteté est difficile, mais c’est facile, j’insiste, car la sainteté est accessible à tous.
Forge,562
]]>
<![CDATA[Église prélatice de l’Opus Dei]]> Un lieu de prière où repose le corps de saint Josémaria Escriva

Le corps de saint Josémaria repose dans une châsse, sous l’autel de l’Église prélatice de Sainte-Marie-de-la-Paix. Des millions de personnes du monde entier ont recours à saint Josémaria pour demander à Dieu des grâces de toute sorte. Et nombreux sont ceux qui viennent à l’Église prélatice pour continuer de prier ou pour remercier saint Josémaria pour les faveurs obtenues par son intercession.

L’église

Le 31 décembre 1959, saint Josémaria a dit la première messe à Sainte-Marie-de-la-Paix, devenue l’Église prélatice de l’Opus Dei dès que l’Œuvre fut érigée en prélature personnelle. La dévotion que mgr Escriva vouait à la Sainte Vierge justifie le nom de l’église et de la représentation qui la préside. La chapelle du Saint-Sacrement et les confessionnaux se trouvent à la crypte. Saint Josémaria, d’un zèle inlassable, a parlé de la nécessité de fréquenter les sacrements de la Réconciliation et de l’Eucharistie, dons de Dieu à ses enfants, source de paix et de joie intarissables.

C’est à la crypte qu’est enterré Mgr. Álvaro del Portillo (1914-1994), évêque et premier successeur de saint Josémaria à la tête de l’Opus Dei.

C’est ici aussi que la soeur du fondateur Carmen Escriva est ensevelie ainsi que Dora del Hoyo, première numéraire auxiliaire de l’Opus Dei, récemment inhumée.

« Sainte Marie est la Reine de la paix : l’Église la prie sous cette invocation. C’est pourquoi, lorsque le trouble agite ton âme, ton milieu familial ou professionnel, ou encore la vie en société, les relations entre les peuples, ne cesse pas de l’acclamer sous ce titre : « Regina pacis, ora pro nobis ! » Reine de la paix, priez pour nous ! As-tu au moins essayé, quand la tranquillité vient à te manquer ? … Tu seras surpris de son efficacité immédiate. » Saint Josémaria Escriva.

Données utiles

Sainte-Marie-de-la-Paix
Église prélatice de l’Opus Dei
75, Viale Bruno Buozzi — 00197 Roma
Téléphone : 06- 80 89 61

Ouverture : de 8h30 à 20h25 (entrée 36, Via di Villa Sacchetti de 14 h à 17 h).


Messes:
Tous les jours à 8 h 30, 12 h et 19 h 30*
(Durant la Semaine Sainte, la Messe est seulement à 8h 30).
* Pas de messe de 19 h 30 en juillet-août.


Travaux d'entretien l'été de l'église Sainte-Marie-de-la-Paix. Elle sera fermée
Vendredi 17 juillet
Samedi 18 juillet de 9h à 14h


Confessions : en italien, anglais, espagnol, français, allemand et portugais

Si un groupe souhaite annoncer son arrivée à l’avance, ou si un prêtre tient à célébrer la Sainte Messe, il peut téléphoner.

*Pour accéder à Sainte-Marie-de-la-Paix, on se pliera à l’usage des églises de Rome pour ce qui est du vêtement respectueux. La coutume locale tient à ce qu’on ne montre ni les genoux ni les épaules.


Plan à télécharger

Téléphones utiles
Office de Tourisme de Rome : 06 0606
Aéroport: 06- 65951
Radio-taxi : 06 35 70 ; 06- 49 94 ; 06-88 22]]>
<![CDATA[Vie de foi]]> Saint Josémaria nous encourage à compter sur Dieu en toute chose ]]> <![CDATA[Le futur de Opus Dei]]> Sanctifier son travail, se sanctifier dans ce travail, le futur de l’Opus Dei est assuré puisque tout le monde est tenu de travailler. ]]> <![CDATA[Anniversaire de l'ordination sacerdotale de saint Josémaria]]> Au Pérou, en 1974, Saint Josémaria évoque comment le Seigneur l’appela à être prêtre ]]> <![CDATA[Des femmes courageuses]]> En 1974, à Santiago-du-Chili, Saint Josémaria parle à des jeunes filles du rôle des femmes dans l’Évangile.]]> <![CDATA[Unité familiale]]> Je tiens à témoigner de l’aide que le bon Dieu m’a procurée à travers l’intercession de saint Josémaria.
J’ai trouvé du travail ailleurs que chez moi et j’ai dû déménager. Ce changement pénible a beaucoup pesé sur notre unité familiale. J’ai demandé au bon Dieu de m’éclairer et de veiller sur cette union. Ce fut difficile, mais j’ai pu tout affronter avec cette aide de Dieu. Je demande toujours à saint Josémaria d’intercéder pour moi pour que j’arrive à trouver une solution. Je le remercie aussi parce que le stress ne l’emporte plus sur la paix et l’harmonie des miens.
]]>
<![CDATA[Appartement]]> J’ai vendu mon appartement pour pouvoir en acheter deux autres, un pour moi, un pour mon fils et sa famille. L’acheteur ne m’a versé que la quantité correspondant au montant de celui que j’allais acheter pour moi, mais alors qu’il aurait dû me régler la totalité, il a différé le paiement, en nous contraignant ainsi à perdre les arrhes que nous avions versées pour celui de notre fils. Désemparé, j’ai passé toute une nuit à faire une neuvaine à saint Josémaria, j’ai prié durant neuf heures de suite. Dieu aidant, tout est rentré dans l’ordre le lendemain. Merci saint Josémaria pour votre intercession.
]]>
<![CDATA[23.5.1975]]> Il est au sanctuaire de Torreciudad avec don Alvaro del Portillo et l’architecte Heliodoro Dols. Après avoir contemplé le retable, il commente : « Vous [...]]]> <![CDATA[Avec les bras ouverts]]> Nous ne pouvons fermer nos bras à personne! Nous ne pouvons pas être partisans. Nous ne pouvons pas parler de luttes!]]> <![CDATA[Comment sanctifier le travail et se sanctifier au travail ?]]> “Moi je n’ai été que le haut-parleur de Notre Seigneur. C’est l’Écriture qui le dit : « Il nous a choisis dès la constitution du monde pour que nous soyons saints en sa présence ».]]> <![CDATA[Tout faire pour Dieu]]> Finlandaise, Anna Riina est devenue catholique il y a trois ans. Tout faire pour Dieu, son travail, ses études, vivre avec ses amis : ce message du fondateur de l'Opus Dei l'a profondément touchée.]]>